Description de l'Orgue par Bernard Hesdin - Association des Amis de l'Eglise de l'Immaculée Conception de Wimereux
Se Souvenir, Vivre ensemble, Transmettre...

Description de l’Orgue par Bernard Hesdin

Description de l’Orgue par Bernard Hesdin (*)

(* : « Les Orgues du Pas-de-Calais – Inventaires – Cahiers du Patrimoine », par Bernard Hesdin et M. Vanmackenberg  – Lille – Domaine Musique Nord-Pas-de-Calais, 1996)

Buffet

Le soubassement est constitué d’un habillage de panneaux en sapin avec un ensamble de tuyaux peints : un même thème pour chaque tuyau : fleur de lys, fleur, feuillage, dans des tons camaïeux de beige et de brun, réhaussés de dorures. « SPEECHLY & INGRAM » est inscrit sur le soubassement.

Il n’y a ni fond, ni plafond. La boîte expressive en sapin, avec jalousie horizontales, est située dans le prolongement du grand-orgue. La partie instrumentale repose sur une charpente indépendante en bois. Les tuyaux de façade sont en métal pauvre et épais avec écussons en ogive et oreilles.

Console :

En fenêtre, en chêne, et fermée de deux glissières latérales. Clavier en tilleul, fronton à angles droits, naturelles replaquées en matière synthétique et feintes arrondies en ébène. Octave 162 mm. Pédalier rayonnant et concave en chêne. Tirants en chêne de section ronde, disposés sur une colonne de part et d’autres du clavier. Pommeaux en palissandre avec nomenclature des jeux gravée en anglais et en caractères gothiques, des porcelaines ovales, avec la traduction française des jeux, ont été disposés sur les montants latéraux de la console. Accouplements, appels et trémolo par pédales en fer à accrocher. Disposition initiale du crescendo-decrescendo par pédales en fer ; appels : Dulciana, Flute harmonic, trois 8 pieds, 4 et 2 anches. Expression pour pédale à bascule. Expression par édale à bascule. Banc en chêne. Porcelaine gravées sur le pupitre indiquant, l’une : « Restauré par J. Decroix, 1937 », et l’autre : « Remov’d & reerected by Gustave Ingram, London, 188? »

Transmission :

Mécanique non suspendue. Rouleaux d’abrégés en sapin, deux abrégés vis-à-vis, en bout de claviers, pour les manuels ; un abrégé avec rouleaux en métal, sous les soufflets, pour la pédale latérale. Equerres en chêne. Tirage mécanique des jeux avec pilotes octogonaux pour le grand-orgue et carrés pour le récit. Dispositif de tirage à l’italienne pour le crescendo/decrescendo.

Sommiers :

A gravues, en sapin, tables en acajou. Layes vissées. Dispositions diatoniques. Soupapes brisées. Doubles soupapes pour les basses. Pas boursettes.

Un sommier pour le grand-orgue, en deux parties. Laye à l’arrière. Ordre des chapes : Open diapason 8 ft, Dulciana 8ft, Stopped diapason & Clarabella 8 ft, Gemshorn, 4 ft, Flute harmonic 5 ft, Flageloet 2ft.

Un sommier pour le récit en deux parties. Laye à l’avant. Ordre des chapes : Double diapason 16 ft, Violin diapason 8 ft, Lieblich Gedackt 8 ft, Principal 4 ft, Fifteenth 8 ft, Hautbois 8 ft, Vox humana 8 ft.

Un sommier de pédale en deux parties, disposé perpendiculairement de part et d’autres du buffet, pour le Grand Open Diapason 16 ft, basses du fond.

Un sommier à pédale chromatique en une partie, disposé devant le Grand Open Diapason 16 ft, côté g »’ du buffet, pour le Grand Bourdon XVI, basses au fond.

Soufflerie

Réservoir à deux plis compensés, situé dans le soubassement, sous la boîte expressive et actionnable par un levier en bois. Parallèlisme en fer. Gosiers à plis. Portevents en sapin. Postages en plomb. Pression environ 85 mmHg. Ventilateur électrique Meidinger.

Tuyauterie

D’origine, hormis la voix humaine sur flanc. En métal pauvre et épais, essentiellement en spotted. Tuyaux en bois en sapin, peints en marron. Pieds de vent mesuré. Tuyaux coupés au ton à l’origine, les quelques entailles de timbre ou d’accord sont postérieures. Dents nombreuses et profondes . Oreilles. Diapason : La 435 Hz à 3°.

Retour au Sommaire


 
 
Menu