Se Souvenir, Vivre ensemble, Transmettre...

Abbé Jan Pelc

L’Abbé Jan Pélc

Vous retrouverez la période de l’histoire de l’église de l’Immaculée-Conception concernant l’Abbé Pelc au chapitre 9 du « Récit d’une aventure » en cliquant sur :

C’est à un prêtre d’origine étrangère, l’abbé Jan Pelc, que Monseigneur Jean-Paul Jaeger, Évêque du diocèse, confie la paroisse en 1999. Né en Pologne, il est accueilli dans un premier temps à Paris par la commission franco-polonaise, il y poursuit ses études lui permettant d’obtenir une maîtrise et un doctorat. Après 4 années passées dans la capitale, il est nommé curé à Coulogne. Monseigneur Derouet, encore en fonction à ce moment-là et qui est membre de la commission, n’est pas étranger à cette nomination.

Chaleureusement accueilli par les paroissiens, il y passe 5 années puis quitte le Calaisis pour le Boulonnais.

C’est le dimanche 10 octobre 1999, que le nouveau curé est officiellement installé par le doyen de Boulogne. Dès son arrivée, l‘abbé bouleverse la paroisse par son dynamisme et réalise un travail considérable. Il impulse nombre de groupes, de mouvements, d’équipes comme celle des « Gardiens de l’église » qui permet d’ouvrir le lieu de culte dans la semaine, ou celle des jeunes qui animent régulièrement les messes dominicales. Il implique toujours plus de laïcs dans les actions spectaculaires comme dans les tâches les plus humbles.

Sa modernité parfois déconcertante, son charisme, attire les foules aux messes dominicales, certains paroissiens venant même des communes avoisinantes. La dernière année avant son départ, des personnes ont même dû assister à l’extérieur, sur le parvis, à la messe du jour de Pâques, faute d’avoir pu trouver une place dans le lieu de culte. Du jamais vu.

A peine trois années après son arrivée, la nouvelle est tombée, jetant la consternation dans la paroisse. L’abbé Jan quitte Wimereux et la France, sa hiérarchie polonaise ayant souhaité l’envoyer en mission à Bruxelles. Le samedi 27 juillet 2002, le jardin du presbytère est sympathiquement envahi par les très nombreux paroissiens désireux de dire un chaleureux « au revoir et merci » à leur curé. Il est actuellement curé-doyen de la paroisse Saint-Rémy-Ittres à Bruxelles.

Retour en tête de chapitre LES PRETRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


 
 
Menu