Se Souvenir, Vivre ensemble, Transmettre...

Abbé Louis Vergriette

Abbé Louis Vergriette

Vous retrouverez la période de l’histoire de l’église de l’Immaculée-Conception concernant l’Abbé Vergriette  au chapitre 2-2 du « Récit d’une aventure » en cliquant sur :

Né à Eperlecques le 9 mai 1856, l’abbé Vergriette a été successivement professeur au collège Saint-Bertin à Saint-Omer, directeur à l’institution Saint-Waast à Béthune, curé de Saint-Nicolas-sur-L’Aa et de Louches, près d’Ardres. Il est nommé curé de Wimereux le 6 mars 1907 et est installé dans la paroisse le 24 mars, Jour des Rameaux, par le Chanoine Sellier, doyen de Saint-Pierre.

Dès son arrivé, l’abbé Vergriette poursuit l’œuvre de son prédécesseur et se rend compte qu’il est nécessaire d’avoir des locaux pour le patronage des garçons et des filles. Il fait construire à côté du presbytère, sur un terrain loué à la mairie, une salle en bois pour les réunions des garçons. Pour les filles, il loue une salle des fêtes avec théâtre utilisée auparavant pour distraire les baigneurs et qui ne servait plus depuis la construction du casino en 1903.

La salle des garçons sera inaugurée et bénie le 8 juin 1908 et la salle des filles, qui prendra le nom de salle Jeanne d’Arc, sera inaugurée le 9 août de cette même année. Tout comme l’abbé Pourchaux, l’abbé Vergriette porte une grande attention à la jeunesse.

Il crée en 1910 l’A.J.C pour les jeunes âgés au moins de quinze ans, issus du patronage. La même année, il faire agrandir la salle des garçons pour y placer un second billard.

L’abbé Vergriette a rédigé un petit exposé sur la guerre 14-18 vécue à Wimereux qui a été retrouvé dans une visite récente (2016) aux archives diocésaine (document n°7 des archives). Vous pouvez l’examiner en cliquant sur le l’icône suivante :

En 1920, après les épreuves de la Grande Guerre, l’abbé doit faire face à des problèmes de santé. Une pneumonie faillit l’emporter en mars. Affaibli, et avec l’accord de l’évêque, il quitte Wimereux le 21 octobre et se retire à Saint-Omer.

 

Retour en tête de chapitre LES PRETRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *