MENUMENU

Abbé René Cocart

Abbé René Cocart

Vous retrouverez la période de l’histoire de l’église de l’Immaculée-Conception concernant l’Abbé Cocart au chapitre 4-2 du « Récit d’une aventure » en cliquant sur :

Désigné dès septembre 1944 pour remplacer l’abbé Mourmier, l’abbé Cocart hésite dans un premier temps. Son âge avancé, la vieillesse de sa sœur (78 ans), font qu’il a peur de prendre en charge cette paroisse durement touchée par la guerre.

Finalement, après avoir attendu six mois, et sachant que Wimereux est toujours libre, l’abbé Cocart accepte enfin cette cure où il arrive le mercredi 11 avril 1945. L’installation a lieu le dimanche suivant, 15 avril. Il reprend les œuvres mises en route par son prédécesseur.

La tâche n’est pas facile, car les exigences de l’occupant et l’éloignement d’une partie de la population ont réduit leur activité. Néanmoins, il s’emploie à donner à la paroisse une impulsion nouvelle.

On lui doit, entre autres, la création d’une antenne du Secours Catholique. Il remet en route le bulletin paroissial. Il s’emploie également à restaurer les bâtiments paroissiaux (salle de patronage, église). En 1947, grâce à la générosité des paroissiens, les vitraux du chœur et du transept sont refaits à neuf et posés pour les Fêtes pascales.

En raison de son état de santé, Il est contraint de donner sa démission et quitte la paroisse en 1952 avant d’avoir pu, malgré tous ses efforts, achever la restauration de l’église. Ce fut son plus grand regret.

Retour en tête de chapitre LES PRETRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *