logo église
Bonjour, reader reader
Voici les dernières nouvelles de l'AEICW en date du mercredi 15 août 2018

la Newsletter de l'asso qui "remue ciel et terre" pour sauvegarder l'église de Wimereux.

Pour réussir sa mission première : la RESTAURATION de l'édifice,
l'AEICW a besoin de votre aide !

FLASH INFO de dernière minute

Récital Benoît Lebeau (Orgue) (du 11/8/18)

REPORTE AU 29 SEPTEMBRE 2018

REPORT affiche-recital-dorgue-2018-2
orgue cornement
REPORT DU CONCERT D’ORGUE DE BENOIT LEBEAU DU 11/8/18 AU 29/9/18

L’ORGUE EST UN INSTRUMENT VIVANT, ET TOUT COMME L’ÊTRE HUMAIN, IL PEUT SOUFFRIR DE LA CANICULE

L’équipe de l’Association des amis de l’orgue de Wimereux s’est réunie en urgence ce mercredi. « Nous avons été contraints d’annuler le concert prévu à 18 h, ce 11 août, sur l’orgue anglais Speechly et Ingram (1870) (Monument Historique) dans le cadre des Orgues chantent en Pas-de-Calais », explique le vice-président Franck Weens. "C’est la première fois que cela arrive, depuis la création de l’association en 1998."

Mais alors, que s’est-il passé ?

Il ne s’agit aucunement d’un défaut dans la conception de l’orgue. La cause réside dans les conditions climatiques extrêmes inhabituelles : la canicule. Avec des températures qui sont restées pendant de nombreux jours à plus de 30° dans l’église, un dessèchement du bois, matériau noble et vivant, à la base du mécanisme de l’instrument, a entraîné une souffrance de celui-ci, avec un horrible cornement des jeux du clavier du Grand Orgue.

Cornement : définition : Bruit que produit un tuyau d’orgue dont la soupape reste entr’ouverte alors que la touche correspondante n’est pas enfoncée : … la soupape, qui n’est que faiblement retirée, reste entr’ouverte et l’on voit se produire quelquefois avec une persévérante ténacité le désordre (…) connu sous le nom de cornement. (G. Schmitt, C. Simon, J. Guédon, Nouv. Manuel complet de l’organiste,1905, p. 109.)

Le cornement des jeux du clavier du Grand Orgue s’est manifesté initialement et progressivement lors du précédent concert donné le 28 juillet par Marc SACRISPEYRE. « Au départ, tout allait bien », confiait Marc SACRISPEYRE ». Aucune anomalie durant la répétition du matin. Mais durant l’heure du concert, plus l’organiste jouait, plus l’instrument donnait des signes de souffrance.

Il a habilement et professionnellement réussi à poursuivre son récital en masquant ce défaut, autant que possible, par un changement de registration de dernière minute ; mais il a cependant dû se résoudre à annuler l’exécution d’une pièce prévue dans sa programmation.

Didier Hennuyer, titulaire des orgues de la cathédrale de Boulogne-sur-Mer, conseiller technique pour l’orgue auprès de la Ville de Wimereux, et président de l’association des Amis de l’orgue de Wimereux, en compagnie de son vice-président, sont allé inspecter l’instrument. Aucun défaut mécanique n’était relevé, hormis une hygrométrie extrêmement basse entraînant un défaut d’étanchéité du sommier (en bois) du clavier du grand orgue, par un effet de rétraction du bois sous l’effet d’une déshydratation inhabituelle.
La société Aubertin, facteur responsable de l’entretien de cet orgue, a été contactée. Sur leurs conseils, des seaux d’eau ont été placés dans l’instrument pour relever l’hygrométrie ambiante.

Les jours suivants le cornement avait quasiment disparu, permettant d’espérer une guérison de l’orgue pour le concert prévu le 11 août. Mais depuis mardi 7 août, avec l’accentuation extrême des conditions caniculaires, les choses se sont légèrement inversées. Il faut donc plus de temps pour permettre une réhydratation naturelle du mécanisme de l’instrument, et le délai de trois jours avant le prochain concert semble trop court pour garantir avec certitude un « rétablissement » complet de l’orgue.

Maintenir le concert aurait mis le musicien en difficulté : « Et cela aurait été un manque de respect pour le public. »

« La cause de ce trouble a aussi touché d’autres orgues dans la région » : Didier Hennuyer confirme que les grosses chaleurs de cet été ont perturbé d’autres instruments : « Ce n’est pas le seul. Mon orgue, à la cathédrale de Boulogne-sur-Mer, et aussi celui de Saint-François de Sales, ont subit les mêmes désagréments, à des degrés moindres», confie l’organiste. D’après les réactions retrouvées sur Facebook, d’autres orgues en France ont aussi souffert de la canicule (ex : cathédrale de Verdun …)

Benoit LEBEAU, le concertiste prévu pour le 11 août, a aimablement accepté de re-programmer son concert pour le 29 septembre.

Read more
cropped-armoiries-église-linteau-1.jpg
facebook
MailPoet