Vierge à l’Enfant, de Claude Gruer (chapelle Notre-Dame de l’Univers)

Vierge à l’Enfant & chapelle Notre-Dame de l’Univers

La statue de la Vierge à l’Enfant est une œuvre de Claude Gruer, sculpteur qui avait son atelier à l’Abbaye de Solesmes dans la Sarthe. Réalisée en pierre réfractaire polychrome, elle a été commandée par le Révérend Père Delpierre pour la chapelle Notre-Dame de l’Univers. Statue et chapelle seront bénies le 19 décembre 1954 par Mgr Perrin, Evêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer. Vandalisée dans les années 2000, la statue est aujourd’hui protégée par un grillage.

Pour avoir plus d’information sur Claude Gruer, cliquer sur la vignette suivante :

La chapelle (ou oratoire) avait donc été décidée par le Révérend Père Delpierre à l’issue du 4e anniversaire de la définition du dogme de l’Assomption, durant lequel le pape Pie XII proclama la royauté universelle de la Vierge (couronnée officiellement à la Basilique Saint Pierre de Rome). Erigée au chevet de l’église sur les plans de l’architecte audomarois Joseph Philippe (1902-2000), collaborateur de Dom Bellot (architecte de nombreuses églises et monastères dans la région comme au Sénégal à Keur-Moussa), elle est faite de briques rouges, mesure 4 mètres de haut. Sa base est carrée : le carré représente la finitude de la Terre, du monde créé. Le socle forme une étoile à 8 branches : l’étoile de Bethléem, symbole de Marie, étoile du matin. Le tout est placé au centre d’un bassin circulaire : le cercle est symbole de l’unité, de l’éternité, du Tout unique et parfait, de l’Univers. Tout ceci naturellement conforte son vocable de la chapelle « Notre-Dame de l’Univers ». Elle enferme dans sa niche la statue de la Vierge à l’Enfant de Claude Gruer.

Elle était initialement positionnée devant la salle paroissiale (celle-ci n’existe plus actuellement : elle était placée à la gauche du presbytère dans le prolongement de la partie arrière de l’agence de La Poste actuelle, et à côté de l’ancien ouvroir). Après la destruction de la salle paroissiale, la chapelle Notre-Dame de l’Univers fut avancée plus près du chevet de l’église

2 personnes ont réagi à l'article “Vierge à l’Enfant, de Claude Gruer (chapelle Notre-Dame de l’Univers)

  • Maryse, Christiane et les autres.

    Super d’avoir retrouvé ce souvenir devant lequel nous avons prononcé notre promesse de guide.

  • FILSTROFF. BERNARD 7 avenue ALBERT 1ER THIONVILLE 57100

    Monsieur et Madame GRUER étaient des gens très accueillants et fort sympathiques qui n’hésitaient pas à faire partager aux visiteurs leur savoir-faire,leurs projets…De plus leurs joies particulièrement leurs joies de NOEL ou avec leurs enfants ils chantaient en choeur à plusieurs voix.La musique était aussi une de leur grande joiei,ils avaient des amis musiciens et organistes.L’un d’eux joua leur enterrement à l’un et à l’autre..Habitant. THIONVILLE,nous avons appris que leurs grands parents avaient un restaurant en notre ville et qu’ils étaient enterrés au cimetière de notre ville.A la TOUSSAINT,nous nous sommes receuillis sur leur tombe.J’ai 3 oeuvres d’eux à la maison.Quelle joie et quel honneur.B.F.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Saison culturelle 2022

    Programmation susceptible de modification selon l'actualité de la pandémie COVID-19. Chaque événement se déroulera dans le plus grand respect des normes sanitaires du moment. Cliquer sur les flèches apparaissant sur les affiches pour les faire défiler puis cliquer sur l'affiche sélectionnée pour être redirigé vers le descriptif correspondant



     
  • Vos dons nous sont utiles !

    Collecté : 430 970 € (dons uniquement)
    Merci aux :
    453 donateurs et 160 membres !
    objectif de 500 000 € en 5 ans à partir du lancement en 2018 de l’offre de marché : 

    • 86.19%

      Dons acquis

  • Nos prochains événements

  • Newsletter