Vierge à l’Enfant, de Claude Gruer (chapelle Notre-Dame de l’Univers)

Vierge à l’Enfant & chapelle Notre-Dame de l’Univers

La statue de la Vierge à l’Enfant est une œuvre de Claude Gruer, sculpteur qui avait son atelier à l’Abbaye de Solesmes dans la Sarthe. Réalisée en pierre réfractaire polychrome, elle a été commandée par le Révérend Père Delpierre pour la chapelle Notre-Dame de l’Univers. Statue et chapelle seront bénies le 19 décembre 1954 par Mgr Perrin, Evêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer. Vandalisée dans les années 2000, la statue est aujourd’hui protégée par un grillage.

Pour avoir plus d’information sur Claude Gruer, cliquer sur la vignette suivante :

La chapelle (ou oratoire) avait donc été décidée par le Révérend Père Delpierre à l’issue du 4e anniversaire de la définition du dogme de l’Assomption, durant lequel le pape Pie XII proclama la royauté universelle de la Vierge (couronnée officiellement à la Basilique Saint Pierre de Rome). Erigée au chevet de l’église sur les plans de l’architecte audomarois Joseph Philippe (1902-2000), collaborateur de Dom Bellot (architecte de nombreuses églises et monastères dans la région comme au Sénégal à Keur-Moussa), elle est faite de briques rouges, mesure 4 mètres de haut. Sa base est carrée : le carré représente la finitude de la Terre, du monde créé. Le socle forme une étoile à 8 branches : l’étoile de Bethléem, symbole de Marie, étoile du matin. Le tout est placé au centre d’un bassin circulaire : le cercle est symbole de l’unité, de l’éternité, du Tout unique et parfait, de l’Univers. Tout ceci naturellement conforte son vocable de la chapelle « Notre-Dame de l’Univers ». Elle enferme dans sa niche la statue de la Vierge à l’Enfant de Claude Gruer.

Elle était initialement positionnée devant la salle paroissiale (celle-ci n’existe plus actuellement : elle était placée à la gauche du presbytère dans le prolongement de la partie arrière de l’agence de La Poste actuelle, et à côté de l’ancien ouvroir). Après la destruction de la salle paroissiale, la chapelle Notre-Dame de l’Univers fut avancée plus près du chevet de l’église

2 personnes ont réagi à l'article “Vierge à l’Enfant, de Claude Gruer (chapelle Notre-Dame de l’Univers)

  • Maryse, Christiane et les autres.

    Super d’avoir retrouvé ce souvenir devant lequel nous avons prononcé notre promesse de guide.

  • FILSTROFF. BERNARD 7 avenue ALBERT 1ER THIONVILLE 57100

    Monsieur et Madame GRUER étaient des gens très accueillants et fort sympathiques qui n’hésitaient pas à faire partager aux visiteurs leur savoir-faire,leurs projets…De plus leurs joies particulièrement leurs joies de NOEL ou avec leurs enfants ils chantaient en choeur à plusieurs voix.La musique était aussi une de leur grande joiei,ils avaient des amis musiciens et organistes.L’un d’eux joua leur enterrement à l’un et à l’autre..Habitant. THIONVILLE,nous avons appris que leurs grands parents avaient un restaurant en notre ville et qu’ils étaient enterrés au cimetière de notre ville.A la TOUSSAINT,nous nous sommes receuillis sur leur tombe.J’ai 3 oeuvres d’eux à la maison.Quelle joie et quel honneur.B.F.

Répondre à FILSTROFF. BERNARD 7 avenue ALBERT 1ER THIONVILLE 57100 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *