MENUMENU
Se Souvenir, Vivre ensemble, Transmettre...

Une restauration en marche

La restauration en marche !
Phase 1A lancée

Quelles sont les étapes accomplies de cette restauration ?

Pour un rappel du phasage prévu par l’étude de l’architecte du patrimoine Etienne Sintive en mars 2016 : regarder les pages 38 et 39 de ce document (sur « issuu ») en cliquant ici.

Etape 0 : Mise en sécurité

(décembre 2016 – janvier 2017)

L’Immaculée Conception prend le voile … pour se faire plus belle …

La commune a entrepris les travaux de restauration de l’église de Wimereux d’abord par la phase de sécurité (phase 0 dite « de purge ») : celle-ci a démarré en décembre 2016 dans l’urgence par l’extraction des pierres à risque de chute. Mais, avant de débuter la phase 1 et les suivantes, la phase 0 s’est achevée durant la 1ère semaine de 2017 par la pose, sur sa façade et son clocher, d’un filet de protection afin d’éviter les chutes de pierres sur les personnes en contre-bas… Des sondages ont été effectués sur 10 zones de la couverture pour examiner l’état des charpentes sous-jacentes : aucune anomalie n’a été retrouvé sur celles-ci.

La restauration est en marche ! Ce n’est qu’un premier pas !

L’Immaculée Conception prend donc le voile, temporairement, c’est pour éviter de « mettre les voiles » trop rapidement !

Etape 1A : Restauration de la couverture de la nef et des chapelles :
1ère étape :

Lancement d’un Marché Public

(février 2018)

Un Avis d’Appel Public à la Concurrence (AAPC) a été lancé par la Mairie le 2 février 2018 afin de mettre en oeuvre la restauration des couvertures hautes : celles de la nef et des chapelles. La réception des offres a été clause le jeudi 5 avril 2018 12h.

Le financement de ces travaux est soutenu par la Fondation du Patrimoine…

 

Etape 1A : Restauration de la couverture de la nef et des chapelles :
2e étape

Signature d’une Convention tripartite
entre Mairie, Fondation du Patrimoine et AEICW,
pour le Financement de la Phase Ia,
aux côtés du Conseil Départemental.

(Mardi 26 juin 2018)

LA FONDATION DU PATRIMOINE INTERVIENT POUR LA RESTAURATION DE L’EGLISE

Voici quelques photos de la signature de cette convention tripartite le mardi 26 juin 2018 en salle des mariages de la mairie de Wimereux.

Les échos dans la presse :

Sur Delta FM : (cliquer sur le logo pour voir et écouter le reportage)

Dans le journal électronique La Voix du Nord du lundi 2 juillet 2018 : (cliquer sur le logo pour lire l’article)

(Cliquer sur l’article « format papier » ci-dessous pour le voir en grand de manière lisible)

Dans la Semaine dans le Boulonnais du 4/7/18 :


Depuis la signature officielle ce mardi 26 juin 2018 à 14 h de la Convention avec la FONDATION DU PATRIMOINE, une souscription par le biais de cette fondation est ouverte pour financer la restauration de la couverture (nef et chapelles latérales) de cet édifice estimée autour de 470 000 € HT (phase Ia selon l’étude-diagnostic d’Etienne Sintive, Architecte du Patrimoine).

Cette signature a eu lieu publiquement en salle des mariage de la Mairie de Wimereux.

Plusieurs co-financeurs sont désormais associés :
la Ville de Wimereux (minimum 20%)
l’AEICW (20 %)
le Conseil Départemental du Pas-de-Calais (18,5%)
et la FONDATION DU PATRIMOINE (jusqu’à 41.5%)

Le but de la Fondation du Patrimoine est donc de financer le complément des 20% de la Ville, des 20% de l’AEICW et des 18,5% du Conseil Départemental, soit un maximum à atteindre de 41,5%. Si ce pourcentage n’est pas obtenue par la souscription de la Fondation du Patrimoine en fin des travaux, la Mairie financera le complément en plus des 20% minimum de son apport de base.

L’AEICW apportera donc à la Ville de Wimeureux la somme de 94 000 € HT à réception des travaux et factures, correspondant à sa participation à hauteur de 20% dans le financement de cette tranche de restauration ; le reste des sommes collectées par l’AEICW sera conservé pour financer les tranches ultérieures.

Désormais, il est possible de faire un DON ou un LEG aussi à FONDATION DU PATRIMOINE pour participer à la restauration de l’édifice.

Une plaquette a été éditée pour décrire cette souscription entreprise par la FONDATION DU PATRIMOINE avec un bordereau en vue participer à celle-ci : (cliquer sur l’icone ci-dessous pour la visualiser et/ou pour l’imprimer)

Un DON ou un LEG est aussi envisageable au profit de l’AEICW : cf article « Donations et legs au profit d’association » sur le site association.gouv.fr en cliquant sur le logo ci-dessous

Un don à l’AEICW ou à la FONDATION DU PATRIMOINE peut vous donner certains avantages fiscaux, et plus particulièrement pour cette dernière si vous êtes soumis à l’Impôt sur la Fortune Immobilière.

La Fondation du patrimoine est le premier organisme national privé indépendant dont le but est de promouvoir la connaissance, la conservation et la mise en valeur du patrimoine non protégé par l’État. Créée par la Loi du 2 juillet 1996, la Fondation du Patrimoine est reconnue d’utilité publique par un décret du 18 avril 1997. Elle a reçu pour mission de sauvegarder et de mettre en valeur le patrimoine local édifié au cours des siècles et témoignant de l’art de vivre et de l’architecture d’une région (maisons, fermes, lavoirs, fontaines, églises, chapelles, pigeonniers, moulins, ponts…). La Fondation du patrimoine mobilise ainsi toutes les énergies, tant collectives (associations, collectivités territoriales, entreprises) qu’individuelles, autour de programmes concertés de restauration et de valorisation du patrimoine bâti, mobilier et naturel en apportant un soutien tout particulier aux projets créateurs d’emplois qui favorisent la transmission du savoir-faire. Le label facilite la restauration de bâtiments appartenant à des propriétés privées. Il peut permettre à ses bénéficiaires d’obtenir des avantages fiscaux. La souscription permet de mobiliser le mécénat populaire en faveur des projets de sauvegarde du patrimoine public ou associatif.

Votre don à la Fondation du Patrimoine est déductible, selon les conditions suivantes :

 Pour les particuliers
De l’Impôt sur le Revenu à hauteur de 66% du don et dans la limite de 20% du revenu imposable.
Exemple : un don de 100 € = 66 € d’économie d’impôt.
Ou de l’Impôt sur la Fortune Immobilière à hauteur de 75% du don et dans la limite de 50 000 € (Cette limite est atteinte lorsque le don est de 66 666 €).
Exemple : un don de 100 € = 75 € d’économie d’impôt.

 Pour les entreprises
Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt de 60%, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires HT.
Exemple : un don de 500 € = 300 € d’économie d’impôt.

Votre don à l’AEICW est déductible, selon les conditions suivantes :

 Pour les particuliers
De l’Impôt sur le revenu à hauteur de 66%
 du don et dans la limite de 20% du revenu imposable.
Exemple : un don de 100 € = 66 € d’économie d’impôt.

 Pour les entreprises
Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt de 60%
, dans la limite de 5 ‰ du chiffre d’affaires.
Exemple : un don de 500 € = 300 € d’économie d’impôt.

Tout donateur recevra un reçu fiscal à joindre à sa déclaration de revenus.

Faire un don pour l’église de Wimereux, c’est transmettre un témoignage du passé, riche en spiritualité, en émotions partagées et en valeurs artistiques, vibrant dans le cœur du présent, pour construire le quotidien des générations futures.

L’intérêt :
La station balnéaire de Wimereux, dans l’écrin naturel du site des Deux-Caps (label Grand Site de France), sur la Côte d’Opale, possède depuis plus de 150 ans un trésor emblématique : l’église de l’Immaculée Conception. De style « XIIIe siècle », édifiée avant la création de la commune le 17 novembre 1866 par l’abbé Lebègue, curé de Wimille, puis agrandie en 1904, elle a souffert de tirs d’obus à la Libération en septembre 1944. Couverture et maçonnerie sont refaites en 1953-54. L’aménagement intérieur est modernisé (1958-1968) par le curé, le R.P. Henry Delpierre. Du mobilier d’avant-guerre demeurent la splendide voûte en berceau ogival lambrissée peinte en 1886 par l’abbé Hoffmann (et en 1939 pour l’extension de 1904), l’orgue de facture anglaise (1870) classé Monument Historique (1987) et restauré (1998), des statues (Notre-Dame de Boulogne, le calvaire), les stalles (1906) et les lambris du chœur (1938). A partir de 1958 s’ajoutent : les vitraux de Henry Lhotellier et Maurice Rocher, des sculptures de Jean Lambert-Ruccki, Nicole Hémard et Claude Gruer.

Le Constat :
Les vents marins et l’air salin attaquent ce bel édifice. Les fuites de la couverture en ardoises abîment les lambris de la voûte. Les murs extérieurs et intérieurs se désagrègent sous l’effet de la pluie et des infiltrations d’eau. La peinture intérieure (datant de 1957 et 1982) enferme l’humidité dans la pierre calcaire.

3 niveaux dans cette restauration :
– la maçonnerie de transition sous charpente
– la charpente
– la couverture en ardoises

Participer à la souscription, c’est non seulement redonner une nouvelle jeunesse à cette église, mais aussi réaffirmer sa qualité artistique, pour continuer à y vivre et partager des moments riches au cœur de la cité.

Cliquer sur l’icone suivante pour être redirigé vers la page consacrée à la souscription de la Fondation du Patrimoine pour l’église de Wimereux.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *