Message de Natacha Triadou « Que la musique soit porteuse d’espérance … »

Que la musique soit porteuse d’espérance, de lumière et de grâces pour tous !

MESSAGE DE NATACHA TRIADOU, violoniste dont le concert prévu pour le 30 mai à Wimille reste en suspend (selon l’évolution du mode de confinement dû à l’épidémie)

Bien chers toutes et tous,

J’espère que vous allez bien malgré ces circonstances difficiles…
« La beauté sauvera le monde » (F. Dostoïevski) – Peut-être sommes-nous à l’aube d’un monde nouveau ?
Que la musique soit porteuse d’espérance, de lumière et de grâces pour tous !

Voici une vidéo du merveilleux Largo de la Symphonie du Nouveau Monde de DVORAK, (arrangé par F. Kreisler), extraite d’un concert que Marc Chiron et moi-même avons donné près de Toulouse (Seysses), que je viens de publier sur youtube :

DVORAK : Largo – « Symphonie du Nouveau Monde » N°9 – Natacha Triadou / Marc Chiron

J’espère que cela vous fera plaisir…
En attendant d’avoir la joie de vous retrouver bientôt lors de mes concerts, n’hésitez pas à partager cette vidéo avec vos amis !

Prenez bien soin de vous et de vos proches !
Et vous souhaitant tout le meilleur,
Bien musicalement,
Natacha

http://www.natachatriadou.com/

PS : pour les amoureux de littérature, je me permets de vous faire part d’une idée : « L’Enfant de Sucre » d’Olga Gromova (traduit du russe par Bertrand Jeuffrain) est un livre magnifique !

« L’enfant de sucre est un vrai conte de fées. C’est, si l’on veut, une suite de miracles. Et l’ultime miracle est peut-être la rencontre de Stella, déjà âgée, avec l’écrivaine Olga Gromova qui nous relate cette incroyable histoire. Stella et sa mère sont arrêtées à Moscou, en 1936, et envoyées dans un camp de Kirghizie destiné aux familles de traîtres à la patrie. Ce n’est que le début d’une suite d’épreuves que la mère et la fille vont traverser avec un immense courage. Le livre d’Olga Gromova, sans parler de son fondement documentaire, est une œuvre artistique remarquable.
Il ne nous fournit pas de recettes de survie, mais retrace la destinée de deux créatures fragiles qui ont survécu dans des conditions inhumaines grâce à leur courage et à leur compassion envers autrui. C’est une leçon sur la victoire que de petits individus remportent ensemble sur un Mal puissant. Et cette leçon est capitale pour nous tous. C’est un repère pour la mémoire. Oui, la victoire du faible sur le fort est possible. »
(ce livre a déjà été réédité 7 fois depuis sa parution en 2014) – il est disponible, ainsi que d’autres ouvrages, sur ce site : Éditions des Quatre Vivants : http://www.editionsquatrevivants.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *