Retour sur la 5e conférence : Art Campanaire, quand les cloches rythment la vie, B Paschal, 17/8/20

Art Campanaire, ou quand les cloches chantent les moments de la vie, et sonnent les heures du temps

Lundi 17 août, Bernard Paschal nous a fait partager sa passion pour l’art campanaire et l’horlogerie monumentale au travers d’une conférence des plus captivantes.

(pour obtenir les photos dans leur format d’origine, cliquer sur celles-ci et vous les observerez dans la visionneuse)

Nous aurions pu l’écouter des heures nous expliquer les subtilités qui font le timbre des cloches, leurs paramètres morphologiques qui sont à la base de celui-ci, les caratéristiques des charpentes de campaniles, le sens dans la vie civile des différents chants et sonneries de cloches, les spécificités de sonneries de cloches par région, ou selon la période historique, les mécanismes d’horlogerie qui règlent le chant des cloches, l’art des cadrans de beffrois, l’art d’associer plusieurs cloches dans un clocher selon la note de leur fondamentale et de leurs harmoniques, le charme des cloches à la volée par rapport aux tintement, l’histoire de l’évolution morphologique et sonore des cloches, la description des carillons, les différents métiers que doivent exercer les artisants campanaires, l’art de dessiner, de décorer, de mouler et fondre une cloche…

Dans son inventaire récemment réalisé, et qu’il profita de nous décrire, des trois cloches du clocher de l’Immaculée Conception de Wimereux, nous avons eu moult explications, échantillons sonores à l’appui.

La cloche du centenaire de l’Armistice fut l’une de ses réalisations en 2018 pour laquelle il reçut la visite du Préfet dans son atelier.

L’auditoire a montré un très vif intérêt pour la passion que nous a transmis Bernard Paschal et n’a pas mesuré sa curiosité en posant de nombreuses questions.

Vous pourrez retrouver Bernard Paschal avec l’AEICW à l’occasion des Journées du Patrimoine les 19 et 20 septembre à l’atelier qu’il tiendra dans l’église du Christ Ressuscité de Wimereux (quartier du Baston)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *