Assemblée Générale du 12 septembre 2020 : contenu, les échos dans la presse

L’Assemblée Générale Ordinaire de notre association n’a pas pu se tenir comme prévu en avril dernier en raison du confinement lié à la pandémie de COVID-19, mais a finalement pu se dérouler le 12 septembre dernier.

Ce fut l’occasion de la publication dans la presse d’un article que voici :

Cette Assemblé Générale fut l’occasion de faire une

rétrospective sur l’année 2019

(NB : Le compte-rendu de l’Assemblée Générale sera disponible pour les membres bientôt, dès son adoption par le Conseil d’Administration. Un mail sera envoyé avec un code d’accès et un lien URL.)

L’Assemblée Générale de l’AEICW s’est déroulée à la fin du 3e trimestre 2020. Une grande majorité des projets 2020 en matière d’animation et de culture a déjà été accomplie ou annulée pour cause de pandémie. Bien que le sujet était d’évoquer l’activité 2019, il était difficile de laisser sous silence l’année actuelle, tant elle fut sans précédent et inhabituelle dans le vécu de chacun d’entre nous ; et tant elle a impacté notre vie personnelle et notre activité associative.

Reprenons l’adage de l’AEICW :
Se souvenir, Vivre, Transmettre

1°) Se souvenir.

Le premier tiers de l’adage nous conduit au souvenir : celui d’un ami et membre de l’association qui nous a quitté en ce début 2020 : Jean-Marie Dewarumez, président du « Le Charme de Wimereux », et membre de l’AEICW, qui est parti trop tôt. Il avait contribué, avec toute son équipe, à la réussite de nombreuses actions réalisées en commun par nos deux associations, notamment lors des Journées du Patrimoine. Il se souciait beaucoup du patrimoine à transmettre. D’où son implication en tant qu’adjoint au maire durant plusieurs années, et son implication associative. Il sera toujours présent dans les missions respectives de nos deux associations.

Se souvenir, c’est mettre en valeur l’histoire de ce patrimoine. C’est une des missions de l’AEICW afin de sensibiliser le plus grand nombre au devenir de notre église. Cette histoire nous la proposons à travers le livre d’Arnaud Destombes sur l’église, à travers les pages de notre site internet,

lors des journées du Patrimoine ou lors de nos expositions comme celle tenue aux Salons de la Baie Saint-Jean au printemps 2019 « Wimereux et son église, toute une histoire ».

2°) Vivre

Vivre nous amène à évoquer le vécu associatif en 2019, les activités où se sont rencontrés membres et sympathisant. La « force vive » de notre association, c’est sa capacité à se tourner vers le tissu social de notre cité. C’est aussi travailler en commun avec les autres associations : l’AEICW défend le patrimoine architectural religieux de la Ville, et collabore avec les autres associations œuvrant à la mise en valeur du patrimoine architectural civil ou militaire de Wimereux comme : « le Charme de Wimereux » ou « L’Association Fort de la Crèche ». Nos associations ont aussi leur rôle à jouer dans le dialogue associatif mené avec le Grand Site des 2 Caps, pour mettre en valeur ce patrimoine régional qui s’ouvre au tourisme.

2020. Avec la pandémie mondiale, des personnes ont souffert, certaines en sont mortes, les soignants n’ont pas ménagé leurs efforts… Comme tous les secteurs de la société, la vie associative a été impactée. Des rencontres, des concerts ont été annulés, et des Assemblées Générales reportées. Et les donateurs ont été plus globalement réservés…

Mais depuis la fin du confinement, la vie sociale reprend son cours et le monde associatif retisse les liens abîmés de notre société. Tout semble vouloir revivre comme avant, même si nous devons rester vigilants face au virus et devons réinventer une nouvelle « normalité » de vie familiale, sociale, professionnelle, culturelle, cultuelle, et associative ! Nous devons poursuivre notre but afin de transmettre un patrimoine essentiel pour les générations futures.

L’église de l’Immaculée Conception est une église « en avance sur son temps ». Elle a fermé dès fin février 2019, un an avant les autres qui ont attendu mars 2020 pour fermer en raison de la crise sanitaire mondiale : la Vieille Dame de Wimereux devait quant à elle subir quelques soins. Dans les deux cas il s’agit d’une raison de santé. Pour la Vieille Dame de Wimereux, des médecins ont veillé à ses soins, tant à la Mairie qu’à l’AEICW…

En 2020, bien que fermée, l’église a su s’ouvrir au monde et rayonner grâce à la transmission par mail ou newsletter du « Chemin de la Croix », un recueil de 14 poèmes de Paul Claudel, illustré par les photos du chemin de croix de l’église, réalisé par le sculpteur Claude Gruer, sculpteur de Solesmes et maître de l’artiste wimereusienne Nicole Hémard. (Cette oeuvre avait fait l’objet d’une publication de l’artiste en 1976).

Durant le confinement, l’église a rayonné aussi par l’écho de ses cloches qui ont sonné exceptionnellement à deux reprises. Une première fois le 25 mars, (Fête de l’Annonciation), avec toutes les cloches du monde, par solidarité pour les soignants et les victimes du Covid-19. Une autre fois, le jour de Pâques à midi. Un espoir de Vie pour l’humanité. Et aussi Espoir de renaissance pour cet édifice en cours de restauration.

Pour autant l’AEICW a vécu dès le 20 juillet, avec vous, et grâce à vous un bel été culturel, riche en rencontres de qualité, dans le respect des consignes sanitaires… Mais tout cela sera détaillé lors de notre Assemblée Générale 2021 qui, nous l’espérons, pourra se tenir, comme à l’accoutumé, vers la fin du 1er trimestre.

2019. Les activités de l’an dernier illustrent pleinement la « vie » autour de l’église de Wimereux.

Le 24 février 2019, s’est tenu le 1er loto quine au profit de la restauration. Cet événement, orchestré par notre Vice-Présidente, Huguette Delanoy, a été un franc succès. Pas uniquement sur le plan financier, mais aussi sur le plan humain. La salle était pleine, avec des personnes de tous horizons, rassemblées dans une ambiance conviviale, comme lors d’une kermesse. Deux maires de Wimereux s’y sont retrouvés : Jacques Bresson et Francis Ruelle. De nombreux commerçants de Wimereux ont donné des lots. De nombreux bénévoles se sont mobilisés pour le bon déroulement de l’après-midi et les rangements après. Cette réussite nous a permis de récidiver en début 2020, avec le même succès.

Le 30 mars 2019 s’est tenue la 1ère Assemblée Générale « en période de restauration ». La presse, à cette occasion, s’est fait l’écho de notre action, de manière élogieuse. Dans la Semaine dans le Boulonnais du 3 avril 2019 avec un titre : « Le sauvetage de l’église de Wimereux en bonne voie ! ».

Et dans l’édition locale de la Voix du Nord du 15 avril 2019 avec le titre suivant : « Derrière les travaux de l’église de Wimereux se cache l’AEICW, une association d’une efficacité redoutable ».

Enfin, l’’AEICW est citée en référence dans un article du 9 mai 2019 de l’édition régionale de la Voix du Nord, « Patrimoine, avec quels sous rénover votre église » évoquant le débat autour des dons astronomiques pour restaurer Notre-Dame de Paris incendiée, qui aura permis de rappeler que le patrimoine religieux local, aussi, aurait bien besoin d’argent. Ces qualificatifs élogieux, nous les devons à chacun d’entre vous !

Du 26 avril au 8 mai 2019, l’exposition « Wimereux et son Eglise, toute une histoire » organisée dans les Salons de la Baie Saint-Jean, a été l’occasion de revenir sur l’histoire de la paroisse à travers la construction de l’église, les oeuvres qu’elle renferme et la biographie des artistes qui les ont créées. Certains ont même regretté la clôture trop rapide de cet événement qui a pourtant duré 12 jours. Cette exposition a été enrichie par deux conférences : « L’art sacré après-guerre » par Michel Debuyser, qui a rendu hommage à Nicole Hémard et « La Vierge Nautonière » par Isabelle Clauzel.

La musique a été à l’honneur en 2019 avec en mai un magnifique concert réunissant l’orchestre Opal Sinfonietta et la violoniste Natacha Triadou pour le 3e concerto de violon et le Requiem de Mozart. Ce sont succédés ensuite l’ensemble de Jazz Amarg Expression, en juin, les Gregorian Voices le 3 juillet, l’ensemble de jazz Jérôme Lelard Trio, le 26 et le groupe Odessa, musique à texte, le 3 septembre. Le 30 juillet nous avons eu la chance de proposer un concert de clavecin, le « Voyage au bout de ma chambre », par Michèle Dévérité, qui venait de mettre à l’honneur sur France Musique et par l’enregistrement d’un disque d’un musicien français du XVIIIe siècle, Jean-Baptiste Forqueray, dont une descendante aujourd’hui, est membre de l’AEICW.

Les rencontres estivales du lundi nous ont permis de rester dans le thème du voyage pour embarquer dans des pays lointains avec Jacqueline Solvet et sa présentation de Pierre Loti, ou avec Arnaud Destombes et sa machine à remonter le temps dans le Wimereux de la Belle Époque. Nous avons vogué avec « La Nef », pilotée par l’historien érudit et regretté Michel Cabal, au travers de l’univers de cette association faite d’artistes tournant autour de l’Abbaye de Wisques, dont le Père Delpierre, Henry Lhotellier, Félix del Marle, … et ceci dans le plus parfait prolongement de la conférence sur l’Art Sacré de Michel Debuyser donnée en mai. (M. Cabal est malheureusement décédé trois semaines après sa conférence, avant d’achever l’ouvrage qu’il pensait publier sur le thème même de sa conférence). Notre voyage a finalement fait une halte en France avec la vie de Jean de la Fontaine, si bien racontée par Marie-André Petit.

Enfin le patrimoine a été fêté en musique, lors des Journée Européennes du Patrimoine 2019. L’AEICW y a présenté une exposition sur les « heurs et malheurs » de l’église de Wimereux, ses beautés et ses dégradations, sa restauration en cours. Plusieurs concerts avec l’Harmonie Municipale, le pianiste Didier Hennuyer, le violoncelliste Jehan Saison, la chorale Chanter Happy, et notre ami pianiste et organiste Arnaud Destombes ont enrichi ces Journées qui se sont déroulées dans la salle Berlioz de l’école de musique de Wimereux.

Pour ces animations 2019, merci aux nombreux bénévoles pour leur participation active ! Notamment lors du marché de Noël, avec la fabrication d’objets et gourmandises offerts pour notre stand les 21 et 22 décembre. Ils ont grandement contribué au succès de cette action. Ceci nous conforte à reprogrammer notre présence au marché de Noël 2020 si les conditions sanitaires le permettent. Et ceci confirme encore que le devenir de cet édifice tient une place importante dans le cœur d’un grand nombre, tant pour sa dimension spirituelle ou culturelle que patrimoniale.

La Collecte. Grâce à cet élan de générosité et à l’investissement financier de la Ville, la restauration de l’église, commencée en février 2019, peut continuer. Fin décembre 2019 nous étions à plus de 305 000 € de dons collectés depuis la création de l’association en 2013.

Le chantier de restauration. La 1e phase est terminée. Nous verserons 90 000 € à réception des travaux. L’édifice reste interdit au public pour toute la durée des travaux, peut-être encore deux ans. L’église redeviendra alors un centre d’intérêt important pour la vie cultuelle et culturelle, dans notre ville balnéaire et touristique, avec des retombées diverses ou chacun aura beaucoup à y gagner. Durant sa fermeture, elle reste virtuellement présente sur divers sites internet qui en vante les atouts (dont le nôtre !). Elle sera donc amenée dès sa réouverture, à accueillir de nombreux visiteurs. Parmi ces sites : Open Churches, ou le site Belles Églises de France.

(Cliquer sur l’image pour accéder à la visite virtuelle)

Nous souhaitons que notre association continue avec la même énergie à défendre la protection de cet édifice cher à nos coeurs que nous soyons pratiquants ou non, chrétiens ou non. Elle réunit en son sein et lors de ses manifestations des personnes d’horizons divers attachées à des souvenirs personnels ou familiaux, à des faits historiques ayant marqué la vie de la commune, à des commémorations, à des événements culturels ou spirituels…

Nous voulons continuer à travailler en étroite collaboration avec la Mairie (propriétaire du bâtiment), et avec l’Équipe d’Animation Pastorale (affectataire du lieu en l’absence de curé) sous le regard bienveillant de son prêtre modérateur, le Père Hugue Derycke, que ce soit pour nos animations culturelles ou le suivi du chantier.

Le rôle des membres. Septembre, c’est le mois de la rentrée. Comme lors de chaque rentrée, pour le bon fonctionnement de l’association et pour qu’elle soit toujours plus forte, nous avons fait le point sur le nombre d’adhérents (184 en 2019). Nous observons à ce jour, pour 2020, une baisse de leur nombre, malgré l’arrivée de quelques nouveaux. Mais l’année n’est pas terminée et nous pouvons espérer un sursaut car nous savons que la préoccupation des Français, dans le contexte de crise sanitaire mondiale, s’est focalisée ailleurs.

L’union dans une association permet d’atteindre collectivement des buts inatteignables individuellement. Elle permet la mutualisation des compétences, des connaissances et des forces de négociation favorisant la mise en place de partenariats et rencontres enrichissantes pour tous. Pour informer de l’évolution des travaux et de nos animations culturelles et festives, des Newsletters sont envoyées plusieurs fois par an, contribuant à créer un lien associatif. Vous pouvez les partager sans modération…

3°) Transmettre

Notre mission, transmettre le patrimoine aux générations futures, nécessite de le préserver, de le restaurer. Grâce à nos membres et donateurs, le chantier de restauration a démarré en février 2019, avec sa 1e phase qui concernait les couvertures hautes (couvertures de la nef et des deux chapelles latérales). Plusieurs corps de métier sont intervenus : couvreurs, charpentiers et tailleurs de pierre (pour la maçonnerie sous charpente). Aujourd’hui cette 1e étape est achevée. Elle a été menée par la Mairie de Wimereux, Maître d’ouvrage (MOA), sous l’impulsion du précédent maire, Monsieur Francis Ruelle. Celui-ci, présent lors de l’AG, a été remercié vivement pour son action dans la restauration : un petite maquette de l’église réalisée en impression 3D en fibre « bois » (réplique au 1/5e de la maquette 3D translucide de la vitrine de notre association) lui a été offerte en témoignage de notre remerciement.

La 1ère phase s’est achevée récemment malgré la pandémie qui en a freiné le déroulement des travaux.

Le Maire récemment élu, Jean-Luc Dubaële, comme il nous l’a confirmé en prenant la parole lors de cette AG, travaille avec son équipe dans la continuité, à l’organisation des phases restantes, avec un appel d’offre en préparation (couvertures basses, celles des bas-côtés et de la sacristie, murs hauts, ceux du parvis et du clocher et murs bas, c’est-à-dire les murs d’enceinte, sans oublier la restauration des vitraux…).

Symboliquement, pour l’en remercier, un porte-clé en impression 3D (représentant la façade de l’église) lui a été offerte afin d’y accrocher les clés qu’il utilisera pour la réouverture des portes de l’église à l’issue des travaux de restauration (d’ici deux ou trois ans ?).

Ces futurs travaux ont nécessité de procéder dès maintenant à la protection de l’orgue, Monument Historique, grâce à la mise en place la semaine dernière d’un coffrage en bois, ventilé…

Quand la restauration extérieure sera achevée, la restauration intérieure pourra commencer, tout aussi coûteuse et nécessaire. Elle a besoin d’être, dès à présent, préparée et réfléchie. Elle nécessitera un co-financement qui fera intervenir, en plus de la Mairie, de nouveaux interlocuteurs, dont l’affectataire de l’édifice. Pour mener à bien cette mission, nous avons plus que jamais besoin de votre soutien.

L’AEICW a donc encore du pain sur la planche ! Nous poursuivons notre recherche de financements, sous forme de dons ou de mécénat, et par une programmation culturelle qui permet de collecter des fonds.

La force d’une association se mesure au nombre de ses membres. Merci de continuer à nous soutenir ! Mille fois merci pour tout !!!

2 personnes ont réagi à l'article “Assemblée Générale du 12 septembre 2020 : contenu, les échos dans la presse

  • chantal hochart

    Bonjour,
    Je n’ai pas reçu le code me permettant d’accéder au compte rendu de l’Assemblée Générale. pourriez-vous me l’envoyer? merci

    • L'association AEICW Post author

      Bonjour,
      Nous sommes désolé, il s’agit d’une erreur de manipulation de WordPress dans le projet de création d’un article qui n’aurait pas du paraître tout de suite et a été à l’origine de l’envoi automatique d’une Newsletter qui n’était pas prévue.
      Le compte-rendu d’AG est en attente de vote d’accord par le Conseil d’Administration et ne sera disponible aux membres que par la suite. Donc aucun code n’a été envoyé à ce jour aux membres, ce qui est normal.
      Dès son adoption imminente par le CA, le compte-rendu de l’AG sera mis à la disposition des membres.
      Avec toutes nos excuses.
      Cordialement,
      Franck Weens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *