Alain EVRARD : Caricatures et Républiques, 1848- 1948. De Daumier à Dubout (conférence)

20:00

12 juillet 2021

Dans le cadre des Rencontres du lundi du Christ Ressuscité, Alain Evrard nous trace l'histoire de la carricature sur 100 ans de 1848 à 1948, du 2nd Empire à la 3e République.

Lundi 12 juillet, 20h, église du Christ Ressuscité, 9 rue du Château

Dans le cadre des rencontres du lundi du Christ Ressuscité

Alain Evrard : « Caricatures et Républiques, 1848- 1948. De Daumier à Dubout » (conférence)

Cette conférence présentera l’histoire de la caricature sur une période de 100 ans qui couvrira la Seconde République, le Second Empire et la Troisième République. Nous évoquerons ses origines, les différents dessinateurs et les principaux journaux de l’époque. La caricature connaîtra son âge d’or sous la Troisième République avec la loi du 29 juillet 1881 qui consacrera la liberté de la presse. Elle permettra la publication et le développement de nombreux journaux d’opinion dont beaucoup feront une large place à la caricature.

Participation libre au profit de la restauration de l’église de l’immaculée Conception
Nombre de places limité. Il est conseillé d’arriver un peu à l’avance.

L’église du Christ Ressuscité

Construite en 1974 à Wimereux, dans le quartier du Baston, la petite église du Christ-Ressuscité ouvre ses portes pour ce moment culturel, afin de venir au secours de sa grande sœur, en soutenant une action qui vise à promouvoir la restauration de cette dernières, l’église de l’Immaculée Conception.

Attardons nous un peu sur l’église du Christ-Ressuscité : de style inspiré du mouvement Bauhaus,  quasiment monolithique en parallélépipède rectangle, elle est faite de panneaux de béton dans lesquels sont incrustés des claustra colorés qui laissent rentrer la lumière du soleil ; sa magnifique verrière abstraite (de François Chapuis) provient du couvent des Soeurs de Sainte Agnès d’Arras, et son « clocher », qui a la particularité d’être à l’écart de l’église, est construit sur un blockhaus de la seconde Guerre mondial ; il précède une immense croix de bois brut qui se dresse vers le ciel depuis le sommet de ce dernier. A l’intérieur de l’église, on découvre plusieurs oeuvres de Nicole Hémard

Bien entendu, cet événemet se déroulera dans le plus grand respect des normes sanitaires du moment dans le cadre de la pandémie de COVID-19.