Conf : Comment penser l’universalité de l’Église et de la culture ?, par le père H. Derycke – 8/8/22

20:00

8 août 2022

Lundi 8 août, 20h, église du Christ Ressuscité, 9 rue du Château, Wimereux.

Dans le cadre des rencontres du lundi :

Conférence : « Comment penser l’universalité de l’Église et de la culture ? »,
par le Père Hughe Derycke.

La mission de l’Église est universelle, mais comment la penser quand la notion d’universalité semble s’éloigner de l’universel ?

ou :

Culture,

Eglise,

et Universel

Le Père Hugues Derycke est prêtre de la Mission de France, travaille à l’ESSEC (Cergy-Ponotoise). Il est prêtre-modérateur de la Paroisse Saint-Jean-du-Wimereux, administrateur Notre Dame des Flots, ex-vice-recteur de l’Institut catholique de Toulouse et ancien professeur à la Faculté de théologie.

Renseignements : contact@sauvonsleglisedewimereux.fr – 06 85 52 59 77

 

Une foi, sous laquelle s’épanouissent plusieurs cultures…

L’universel chrétien au défit de l’altermondialisation.

La finale de l’évangile selon saint Matthieu est sans ambiguïtés : « De toutes les nations faites des disciples » (Mt 28, 19).

Notre époque est marquée par la reconnaissance de la grande diversité des cultures et des religions. Cela peut être une chance, un enrichissement, mais aussi poser la question d’une culture commune, d’un bien commun. La « marque chrétienne » en France et en Occident est-elle en train de disparaître ?

Faut-il s’attendre à ce que la religion disparaisse dans un monde sécularisé qui ne lui trouve plus de signification et qui pense qu’elle ne devrait plus avoir sa place dans l’espace public ? Des penseurs contemporains agnostiques parlent pourtant de l’importance de la religion tout en se situant en dehors de toute adhésion de foi. Comment comprendre cette attitude ?

Par ailleurs, la tentation du communautarisme ou du repli identitaire n’est-elle pas grandissante ?

Le christianisme porte une exigence d’universalité. L’Église catholique l’a montré au cours de son histoire. Mais les mots « catholique » et « universel » ne se recoupent pas tout à fait. La difficulté est aussi de tenir ensemble le particulier et l’universel. Religion de l’Incarnation, mettant l’accent sur le particulier, comment le christianisme peut-il toujours nous aider à penser l’universel ?

La question philosophique est donc de répondre à une caractéristique universelle de l’homme : « L’homme est-il religieux par nature ? ».

Extrait de : Religions et cultures : l’universel est-il toujours notre horizon ?
Colloque de l’’Observatoire Foi et Culture (OFC)
Conférence des évêques de France
LE 10 DÉCEMBRE 2021

Un petit mot sur le lieu de la conférence :

L’église du Christ Ressuscité

Construite en 1974 à Wimereux, dans le quartier du Baston, la petite église du Christ-Ressuscité ouvre ses portes pour ce moment culturel, afin de venir au secours de sa grande sœur, en soutenant une action qui vise à promouvoir la restauration de cette dernières, l’église de l’Immaculée Conception.

Attardons nous un peu sur l’église du Christ-Ressuscité : de style inspiré du mouvement Bauhaus,  quasiment monolithique en parallélépipède rectangle, elle est faite de panneaux de béton dans lesquels sont incrustés des claustra colorés qui laissent rentrer la lumière du soleil ; sa magnifique verrière abstraite (de François Chapuis) provient du couvent des Soeurs de Sainte Agnès d’Arras, et son « clocher », qui a la particularité d’être à l’écart de l’église, est construit sur un blockhaus de la seconde Guerre mondial ; il précède une immense croix de bois brut qui se dresse vers le ciel depuis le sommet de ce dernier. A l’intérieur de l’église, on découvre plusieurs oeuvres de Nicole Hémard