Conférence : « Qui donc est Antoine Blondin ? », par Dominique Paty – 1/08/22

20:00

1 août 2022

Qui est Antoine Blondin ? Le romancier léger, provoquant, tendre et séduisant de l'"l'Europe buissonnière" ? Le chroniqueur étincelant de l'Equipe qui a suivi une escouade de coureurs sur les routes du tour de France ? Le poivrot noctambule du 6e arrondissement de Paris qui ne parlait jamais littérature ?

Lundi 1er août, 20h, église du Christ-Ressuscité, 9 rue du Château, Wimereux

Dans le cadre des rencontres du lundi :

« Qui donc est Antoine Blondin  ? », conférence par Dominique Paty

Tarif : Libre participation au profit de la restauration de l’église.

Renseignements : contact@sauvonsleglisedewimereux.fr – 06 85 52 59 77

Du Tour de France en été à… « Un singe en hiver »
Qui donc est Antoine Blondin ?

L’écrivain (*) et wimereusien Dominique Paty, ancien DRH, amoureux des livres, de la musiques, et des voyages dans l’histoire, va tenter d’y répondre durant cette rencontre.

C’était un enfant du Bon Dieu (**)(mais pas un enfant de chœur !)

Selon Jacques Laurent, son copain académicien : « Il était né pour n’être à son aise que dans le chef d’œuvre qui, pour peu que le génie s’en mêle, est un matériau comme un autre »

Qui donc est Antoine Blondin ?

« Le romancier léger, provocant, tendre et séduisant de « l’Europe buissonnière », qui ressemble tant à ses personnages ?

Le chroniqueur étincelant de l’Equipe, qui a suivi trente fois trente jours une escouade de coureurs
cyclistes sur les routes de France ?

Le poivrot noctambule du sixième arrondissement de Paris qui s’est fait ramasser trente-trois fois par
les flics et ne parlait jamais (c’est lui qui le dit) de littérature avec ses copains de comptoir, même quand ils se nommaient Kléber Haedens, Albert Vidalie ou Louis Sapin ?

Les trois pensera-t-on. Mais non : on a beau faire, ils ne coïncident pas… »

Jacques Bens – Ecrivain et poète – Membre de l’Oulipo

* : Dominique Paty a écrit plusieurs roman : « L’élégante aux yeux d’Opale », « Un grand baroud d’honneur », « Retraite : éviter la Bérizina »

** : « Les enfants du Bon Dieu » est le titre du deuxième roman d’Antoine Blondin

Un petit mot sur le lieu de la conférence :

L’église du Christ Ressuscité

Construite en 1974 à Wimereux, dans le quartier du Baston, la petite église du Christ-Ressuscité ouvre ses portes pour ce moment culturel, afin de venir au secours de sa grande sœur, en soutenant une action qui vise à promouvoir la restauration de cette dernières, l’église de l’Immaculée Conception.

Attardons nous un peu sur l’église du Christ-Ressuscité : de style inspiré du mouvement Bauhaus,  quasiment monolithique en parallélépipède rectangle, elle est faite de panneaux de béton dans lesquels sont incrustés des claustra colorés qui laissent rentrer la lumière du soleil ; sa magnifique verrière abstraite (de François Chapuis) provient du couvent des Soeurs de Sainte Agnès d’Arras, et son « clocher », qui a la particularité d’être à l’écart de l’église, est construit sur un blockhaus de la seconde Guerre mondial ; il précède une immense croix de bois brut qui se dresse vers le ciel depuis le sommet de ce dernier. A l’intérieur de l’église, on découvre plusieurs oeuvres de Nicole Hémard