JEP : Atelier Vitraux : illustration des savoir-faire transmis autour de la construction des églises

10:00

19 septembre 2020

jusqu'au

20 septembre 2020

de 10h à 18h : 9 rue du Château à Wimereux (église du Christ Ressuscité) :

ATELIER VITRAUX

Entrée libre

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine organisées à Wimereux par l’association des Amis de l’église.

Patrimoine et enseignement,
apprendre pour la vie !

Venez seul, en famille, ou avec des amis, (en gros, venez comme vous êtes)apprendre, et vous divertir, dans une ambiance de cours de récréation, sur le thème du patrimoine matériel et immatériel de l’église (locale), et de l’Eglise (universelle). Toutes deux sont vecteurs d’éducation, par la transmission du savoir qu’elles ont étendu au sein de la cité et au-delà, et des savoir-faire qu’elles ont engendrés et entretenus du Moyen-Age jusqu’à nos jours.

Parmi les ateliers proposés pour illustrer le savoir-faire transmis depuis des générations, venez découvrir le travail du vitrail, avec l’aide de Dylan Duchaud.

Différentes techniques au cours des âges …

Créés au début du Moyen Âge, les vitraux sont assemblées par des baguettes de plomb, appelées de la même manière, « plomb ». Ce procédé, bien qu’aujourd’hui toujours dominant, n’est pas le seul en usage : d’autres techniques, telles que celles du ruban de cuivre (aussi appelée méthode Tiffany, de son concepteur Louis Comfort Tiffany), de la dalle de verre enchâssée dans le béton (comme les claustra de l’église du Christ-Ressuscité), ou le silicone, de collages (avec des résines ou des polymères), de thermoformage, de fusing et du vitrail à verre libre, peuvent être utilisées ou combinées.

Ci-dessous : Dylan Duchaud dans son atelier…

Un vitrail est appelé vitrerie lorsque son dessin est géométrique et répétitif (par exemple des losanges ou des bornes). La vitrerie est généralement claire et sans peinture.

Selon l’Institut national des métiers d’art, la France, pays de cathédrales, est le pays qui a la plus grande surface de vitraux dans le monde, soit 90 000 m2 de vitraux.

Les Romains avaient l’habitude de décorer leurs thermes de mosaïques de verre coloré (telles les « millefiori », mosaïques de verre multicolore), ce qui permettait de tamiser la lumière, et les riches Romains fermaient les fenêtres de leurs villas avec du verre peint coloré. Des mosaïques incrustées d’or et de verre polychrome ornent l’architrave, l’entablement et les colonnes de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs dès le IVe siècle.

On retrouve aussi des premiers vitraux pour la basilique Saint-Vincent de Paris, aujourd’hui disparue, et une des premières roses de vitraux, appelée cive, à la basilique Saint-Vital, montrant un Christ bénissant…

Liens

Cliquer sur l’image correspondant à votre choix :

Voir le programme complet des animations des JEP 2020 à Wimereux par l’AEICW  :

Voir la publication sur OpenAgenda par le Ministère de la Culture pour les JEP 2020 :

L’église du Christ Ressuscité

Pour les Journées Européennes du Patrimoine les 19 et 20 septembre 2020, à Wimereux, la petite église du Christ-Ressuscité (née en 1974) dans le quartier du Baston, ouvre exceptionnellement grand ses portes pour présenter au public le Patrimoine de sa grande soeur, l’église de l’Immaculée Conception (née en 1866), fermée actuellement au public en raison des travaux de restauration qui s’y déroulent.

Attardons nous un peu sur l’église du Christ-Ressuscité : de style inspiré du mouvement Bauhaus,  quasiment monolithique en parallélépipède rectangle, elle est faite de panneaux de béton dans lesquels sont incrustés des claustra colorés qui laissent rentrer la lumière du soleil ; sa magnifique verrière abstraite (de François Chapuis) provient du couvent des Soeurs de Sainte Agnès d’Arras, et son « clocher », qui a la particularité d’être à l’écart de l’église, est construit sur un blockhaus de la seconde Guerre mondial ; il précède une immense croix de bois brut qui se dresse vers le ciel depuis le sommet de ce dernier. A l’intérieur de l’église, on découvre plusieurs oeuvres de Nicole Hémard

Bien entendu, cet événemet se déroulera dans le plus grand respect des normes sanitaires du moment dans le cadre de la pandémie de COVID-19.