Jacques MAHIEU : « Les 10 compostellas de Mon Chemin de St-Jacques » (conférence)

20:00

5 juillet 2021

Dans le cadre des rencontres du lundis du Christ Ressuscité : Conférence de Jacques Mahieu : "Les 10 Compostellas de Mon chemin de Saint-Jacques" Le témoignage d'une (dé-)marche personnelle sur la route de Saint-Jacques de Compostelle.

Lundi 5 juillet, 20h, Eglise du Christ Ressuscité, 9 rue du Château, Wimereux.

Dans le cadre des rencontre du lundi du Christ Ressuscité,

Jacques Mahieu : « Les Dix Compostellas de Mon Chemin de Saint-Jacques » (conférence)

Participation libre au profit de la restauration de l’église de l’immaculée Conception

Nombre de places limité. Il est conseillé d’arriver un peu à l’avance

Historiquement parlant, les principaux pèlerinages de la Chrétienté sont ceux de Jérusalem (où l’on se rend au saint Sépulcre), de Rome (où l’on s’incline devant le tombeau de saint Pierre) et de Saint-Jacques de Compostelle (où l’on se recueille devant les reliques du saint Apôtre). Jadis, faire le pèlerinage à Saint-Jacques n’était pas une décision qui allait de soi. C’était, pour un grand nombre, une obligation de pénitence, une sorte de punition, en tout cas une peine imposée par le confesseur ou par la conscience. Un difficile voyage comportant mille dangers. Jacques Mahieu choisit de nous présenter un résumé et un témoignage de sa propre expérience exprimée avec cœur.

Retraité depuis quelques années, Jacques Mahieu multiplie les interventions lors de conférences ou présente les résultats de quelques belles recherches au travers de livres ou d’articles de multiples revues associatives, abordant de manière éclectique différents sujets : langage populaire des marins, us et coutumes des gens de mer, surnoms des familles de la marine, marins perdus en mer, histoire des noms de lieux (dont il a fait le thème d’une conférence l’année dernière pour notre association), étymologie des noms de famille, architecture locale, le Calvaire des Marins, pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle (le thème de ce jour), Notre-Dame du Grand Retour….

Le terme d’historien ne lui plaît guère. « Je suis avant tout un passionné de culture populaire », conclue-t-il.

L’église du Christ Ressuscité

Construite en 1974 à Wimereux, dans le quartier du Baston, la petite église du Christ-Ressuscité ouvre ses portes pour ce moment culturel, afin de venir au secours de sa grande sœur, en soutenant une action qui vise à promouvoir la restauration de cette dernières, l’église de l’Immaculée Conception.

Attardons nous un peu sur l’église du Christ-Ressuscité : de style inspiré du mouvement Bauhaus,  quasiment monolithique en parallélépipède rectangle, elle est faite de panneaux de béton dans lesquels sont incrustés des claustra colorés qui laissent rentrer la lumière du soleil ; sa magnifique verrière abstraite (de François Chapuis) provient du couvent des Soeurs de Sainte Agnès d’Arras, et son « clocher », qui a la particularité d’être à l’écart de l’église, est construit sur un blockhaus de la seconde Guerre mondial ; il précède une immense croix de bois brut qui se dresse vers le ciel depuis le sommet de ce dernier. A l’intérieur de l’église, on découvre plusieurs oeuvres de Nicole Hémard

Bien entendu, cet événemet se déroulera dans le plus grand respect des normes sanitaires du moment dans le cadre de la pandémie de COVID-19.