Monsieur François Gentilhomme : « Souffrance du Christ, Souffrance des hommes »